Restauration

Les migrants aux fourneaux

Des restaurateurs de deux quartiers ouvrent leur cuisine à des requérants d’asile : voyage garanti au pays des saveurs. Si près de 40% de la population lausannoise est étrangère, seul 1% est en fait représenté par des requérants d’asile et des personnes admises à titre provisoire. L’Etablissement vaudois d’accueil des migrants ( EVAM ), l’autorité chargée de les assister, a proposé à quelques uns d’entre eux de partager leurs traditions culinaires avec les habitants des quartiers.

Pour ce faire, des restaurants lausannois leur donneront carte blanche.

L’EVAM encourage la prise d’emploi des migrants et délivre dans ce but diverses formations professionnelles, dont la cuisine. Savoir-faire suisse et goûts venus d’ailleurs s’allient ainsi pour le plus grand plaisir des papilles.